Paysagetik
Paysagetik

Paysagiste de vos aménagements extérieurs sur AGEN et 47

 

 

Une reconversion dans le domaine du paysage s'imposait à moi déjà  depuis plusieurs années le coté créatif de ce métier me séduisait, et pourtant ces disciplines qui le constituent sont vastes et continuellement en mouvements par de nouvelles techniques de végétalisations, de nouveaux végétaux, matériaux, outils de travail, réglementations , font en sorte que l'esprit du jardinier doit rester en éveil, pour ne pas être dépassé. 

 

 Je suis en mesure de vous proposer des prestations d aménagements extérieurs sur AGEN et 47 faites confiance à votre paysagiste pour un jardin qui vous ressemble 

 

C'est pour cela que j'ai suivi dans un premier temps un bac professionnel option aménagements paysagers suivi d'un Brevet de technicien supérieur option aménagements paysagers au Cerca D'Angers.

 

Mais cette envie ne m'est pas venue du jour au lendemain en raison certains penseront de l'aspect porteur de cette branche, mais elle à murie dans le temps il est vrai que pendant des années j'ai taillé des arbres fruitiers dans les vergers les faconnant afin qu'ils donnent la meilleure récolte, j'assimillais ce geste à de la sculpture végétale il m'arrivait aussi dans la solitude des champs même de leurs parler. 

 

J'ai aussi une autre envie celle de surgreffer nos arbustes et arbres d'ornements afin d' apporter sur le même plant plusieurs couleurs, je me demande encore comment ce magnifique arbre d'ornement que l'on voit fleurir dans le bord de nos routes en ville le Lagestromia Indica plus communément nommé le lilas des Indes, n'a pas eu des mains expertes afin de lui donner un coté multicolore, je vous invite à aller voir un autre site dédié au surgreffage plutot axé dans le domaine arboricole et viticole surgreffage.fr

 

Aujourd'hui je suis à même de vous proposer mes services dans ce milieu exigeant, afin de contribuer à la conception ou à la réalisation de votre univers extérieur.  

 

moi, j'étais fait pour etre jardinier. 
(dernière phrase, de l'ultime lettre d' Antoine de Saint-Exupéry à ses proches)